Ce site héberge une bibliothèque virtuelle de documents relatif à la pollution lumineuse et les sujets connexes.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


pollution_lumineuse_generalite_information_strategie_intervention

Table des matières

Light pollution is erasing the night sky. Can we bring it back?

Updated by Brad Plumer on September 18, 2014, 11:43 a.m. ET

Light pollution obscures the night sky in Tenerife, Spain

The night sky is slowly vanishing.

Cities in the United States and Europe now emit so much artificial light after dusk that it's becoming harder and harder for most of us to see the stars — even if we hike out to remote rural areas. And that's not always a good thing: There's evidence that too much “light pollution” may be messing up our sleep and the wildlife around us.

How bad is it? “Scientists estimate that in about 10 years, America will have only three dark patches of land where people will be able to clearly see the Milky Way,” wrote Megan Finnerty in a fascinating recent feature for the Arizona Republic. (The predicted dark spots include southeastern Oregon, western Utah, and northern Arizona.)

http://www.vox.com/2014/9/18/6152979/light-pollution-is-erasing-the-night-sky-can-we-bring-it-back


NE PLUS AVOIR PEUR DE LA NUIT

Alors que la question de l’excès d’éclairage nocturne se pose avec une dramatique acuité et depuis longtemps à quelques-uns, la société dans son ensemble commence seulement à la découvrir. Pour la plupart des gens d’ailleurs, cette question n’existe pas. Comment faciliter une prise de conscience générale des retombées de ces excès sur l’homme et son environnement ? L ’objectif de l’exposition « Songes d’une nuit étoilée » est d’attirer l’attention et la réflexion de Monsieur et Madame Tout-le-monde et de leurs enfants sur cette question de la protection du ciel étoilé. Cela commence par faire prendre conscience que la lumière sur la Terre est spectaculairement concentrée – mais est-ce si étonnant ?

Toutes les civilisations ont projeté leurs croyances dans le ciel. Le rapport au ciel et aux astres a construit notre relation au monde, aux phénomènes naturels et notre conception même de la nature. Des parties essentielles de notre patrimoine culturel sont écrites dans les cieux. Plus encore, notre vision du ciel a construit, sur des millénaires, les pans essentiels de notre patrimoine culturel, intellectuel, spirituel, scientifique et affectif. En subsistent partout dans le monde des traces et des preuves qui nous rappellent le rôle du ciel dans le développement de notre espèce humaine : des oeuvres et des monuments, des croyances, des savoirs et des organisations : des architectures comme celle du Machu Pichu, des fresques comme le plafond de la villa Farnèse ou le corps de la déesse Nout … Massacrer le ciel, c’est supprimer toute profondeur à notre horizon. Le ramener de deux millions d’années lumières à quelques centaines de kilomètres. Un peu comme si l’on décidait de brider notre horizon temporel à quelques jours : supprimer toute géologie, tout vestige, toute construction antérieure à la semaine dernière. Accepter la disparition de toute mémoire au-delà de quelques jours serait comparable à l’extinction du ciel et des astres. C’est l’accès au ciel qui nous a poussés à conceptualiser, à modéliser.

guide-nuit.pdf

Pollution lumineuse, généralité (Information, stratégie, intervention)

J’éteins pour voir!


SANTÉ, SÉCURITÉ, ÉCONOMIE, ENVIRONNEMENT Intervention citoyenne contre la pollution lumineuse. Information • stratégie • intervention Proposé par le Club d’astronomie maskoutain,
pollution_lumineuse.pdf

ASCEN Brochure lutter contre la PL et economiser 2014.01.23_7pg

ASCEN Brochure recommandation utilisation EP_2014.01.23_12pg


Diverses actions peuvent être entreprises afin d’améliorer l’éclairage ou de minimiser ses coûts, que ce soit avant la décision de changement ou de modernisation des candélabres, ou après l’installation ou la transformation en procédant à des entretiens réguliers ou à une utilisation rationnelle de l’éclairage public.
ascen_brochure_recommandation_utilisation_ep_2014.01.23_12pg.pdf

ASCEN_Cahier_Recommandations_Techniques


Diminuer nos émissions de gaz à effet de serre, contenir l’érosion de la biodiversité, transmettre un environnement préservé, retrouver un ciel étoilé auquel nos enfants ont droit : voici les défis qui nous sont lancés en ce début de XXIème siècle. Notre impact sur l'environnement nocturne est le fait de tous les niveaux de décision. L’ancrage communal constitue l’une des conditions du succès d’une politique de préservation de cet environnement. Les responsables communaux jouent un rôle particulièrement important, notamment en tant que donneurs d’ordres publics. Ce cahier de recommandations techniques leur est donc adressé. Pour avoir un éclairage public avec une consommation énergétique maîtrisée et des impacts les moins nuisibles pour la biodiversité nocturne, il convient de suivre un processus « point par point » qui permettra de définir notamment quel type d’éclairage conviendra le mieux pour un projet de mise en lumière de l’espace public. Cette démarche se fera donc par étapes en se posant les questions suivantes…
ascen_cahier_recommandations_techniques.pdf


ASCEN_Plaquette_didactique_ASCEN


Tout le monde peut facilement « admirer » la pollution lumineuse. Il suffit de sortir de chez soi la nuit et de regarder le ciel. Elle est là, audessus de notre tête. Ce sont ces halos lumineux orange qui surplombent les villes, les villages, les routes et les autoroutes. Ceux qui ne veulent pas porter de jugement de valeur parleront de « gêne due aux éclairages nocturnes ». Pourtant, si on lit la définition du mot « pollution », soit un « un phénomène ou élément perturbateur d’un équilibre établi et plus particulièrement si cet élément est nuisible à la vie », on peut facilement trouver dans la Nature des exemples où les lumières artificielles créent des problèmes à certaines espèces nocturnes. Ainsi, des milliards d’insectes meurent chaque nuit. Attirés par les lampadaires, ils volent autour jusqu’à l’épuisement. Ou encore les rapaces qui participent à la régulation des rongeurs, perdent leurs repères et leur cycle naturel, à cause des falaises éclairées à tort et à travers pour contenter un plaisir visuel égoïste. Ces cas pourraient paraître anodins s’il n’en découlait une réaction en chaîne qui touche une large palette d’espèces, dont la nôtre.
ascen_plaquette_didactique_ascen.pdf


ADEME - Actes rencontres Eclairage Public - mars 2005 - 148pg


Tout commence en 1318. Pour des questions de sécurité, Philippe V ordonne qu’une chandelle soit installée à Paris aux abords du Châtelet. L’éclairage public est né ! Aujourd’hui éclairer ne suffit plus : les villes s’illuminent ! La lumière devient un moyen de promouvoir l’image de la cité, de mettre en valeur des sites et des bâtiments remarquables. Si l’utilité de l’éclairage public n’est pas remise en cause puisqu’il répond souvent à une demande sociale et culturelle, encore convient-il de s’interroger sur ses conséquences. Certaines sont évidentes, comme la consommation énergétique, d’autres sont plus méconnues comme les impacts sur le ciel nocturne, la faune ou la flore. Peut-on parler de pollution lumineuse ? Probablement ! Ce terme est d’ailleurs largement utilisé mais, contrairement à d’autres pollutions, celle-ci est facilement réductible et sans séquelle. Alors mieux vaut éclairer juste et bien ! Apporter des solutions pour concilier un éclairage efficace et esthétique avec une réduction des impacts sur l’environnement, tel a été l’objectif des Rencontres de l’éclairage public. Y ont été analysés et présentés les thèmes suivants : • la lumière, facteur de confort, de sécurité, et matériau esthétique ; • les impacts environnementaux de la lumière ; • des recommandations et solutions techniques ; • des opérations réussies. L’ADEME et la Région des Pays de la Loire avaient invité tous les acteurs de l’éclairage : élus et techniciens des collectivités, architectes, urbanistes et bureaux d’études, services de l’État, fabricants et fournisseurs de matériels, associations… 300 sont venus.
ademe_-_actes_rencontres_eclairage_public_-_mars_2005_-_148pg.pdf


AFA - livret pedagogique Songe Nuit Etoilee - 52pg


Se souvenir d’une nuit étoilée… L’observation du ciel est une source inépuisable de rêves, de contes, d’aventures humaines, de mystères et de passions. Contempler la voûte céleste, c’est aussi l’occasion de porter un regard sur le monde qui nous entoure, sur la science. Mais depuis quelques dizaines d’années nous faisons le triste constat de la dégradation partielle de cette fenêtre ouverte sur l’Univers. Dans nos villes on ne voit guère plus d’une vingtaine d’étoiles dans le ciel contre 2 000 par temps clair en campagne. L’Association Française d’Astronomie, à l’initiative de vastes opérations de vulgarisation et de médiation de l’astronomie, comme les Nuits des étoiles, s’alarme de ce phénomène qui place la voûte étoilée dans un monde virtuel, la sort de notre quotidien et l’éloigne. Il ne s’agit pas de remettre en question l’éclairage qui se conçoit parfaitement pour les besoins d’agrément, voire de sécurité, mais de raisonner et d’organiser l’éclairage artificiel, de le rendre plus efficace et de limiter les dépenses d’énergie inutiles. Patrimoine de l’humanité, le ciel est partagé par tous, en tous lieux, à tous les âges : il est universel et sans frontière. On peut s’interroger sur l’impact à long terme d’un éclairage surabondant. Rendu rare, le spectacle des étoiles en devient plus fantasque, voire mystique. Si la voûte céleste disparaît de notre univers, pourrons-nous éviter de nous croire à nouveau le centre du monde ? Perdre cet espace qui fertilise notre imagination, n’est-ce pas s’aveugler culturellement ? Le seul souvenir d’une nuit étoilée, comme celui d’un arbre, suffira-t-il à nous rappeler nos racines ? Il nous semble aujourd’hui important de sensibiliser sur l’étendue du phénomène, ses conséquences et ses remèdes, réintégrer le ciel étoilé dans notre environnement, mais aussi faire aimer la nuit, réapprendre à ne plus avoir peur du noir, et découvrir cet environnement nocturne que nous effaçons sous les mégawatts de lumière. C’est pourquoi, avec le réseau Ecole & Nature, l’AFA a souhaité créer et éditer ce livret pédagogique vous invitant à faire redécouvrir la nuit.
afa_-_livret_pedagogique_songe_nuit_etoilee_-_52pg.pdf


Afdeling Algemeen Milieu en Natuurbeleid - Wegverlichting zonder lichthinder - 40pg


Dankzij kunstverlichting is de mens niet meer afhankelijk van het natuurlijke dagen nachtritme. Dat resulteert in een grotere productiviteit, meer comfort en kan voor meer veiligheid zorgen … Het gebruik van kunstlicht is echter, in bepaalde gevallen, geëvolueerd naar overdaad. En overdaad schaadt … Zo heeft kunstlicht - naast heel wat positieve effecten - jammer genoeg ook zijn negatieve kantjes. Denken we hierbij vooral aan het veroorzaken van lichthinder en lichtvervuiling. Lokale besturen zijn een belangrijke schakel in de aanpak van lichthinder en lichtvervuiling. Enerzijds kunnen ze een voorbeeldrol spelen door de gemeentelijke bronnen van lichthinder en lichtvervuiling, zoals openbare verlichting, aan te pakken. Anderzijds vormen ze een aanspreekpunt voor andere doelgroepen en kunnen ze via deze weg oplossingen aanreiken. Onder openbare verlichting verstaan we de verlichting van straten en openbare plaatsen en de klemtoonverlichting van openbare gebouwen door verschillende overheden, met uitzondering van de verlichting van sport- en recreatie terreinen [8]. Deze brochure legt het accent op verlichting van straten of wegverlichting en wil in de eerste plaats een handleiding zijn voor ambtenaren op gemeentelijk niveau die met deze problematiek geconfronteerd worden. Het hoeft geen verdere uitleg dat overmatig of verkeerd gebruik van kunstlicht een fenomeen is dat niet alleen bij wegverlichting voorkomt. Daarom wordt in een eerste deel een overzicht gegeven van de verschillende vormen, bronnen en gevolgen van lichthinder en lichtvervuiling. Vervolgens wordt er dieper ingegaan op het nut van wegverlichting en de situatie op beleidsvlak in Vlaanderen. Ten slotte geeft deze brochure een aantal concrete suggesties waarmee de lokale besturen zelf aan de slag kunnen gaan.
afdeling_algemeen_milieu_en_natuurbeleid_-_wegverlichting_zonder_lichthinder_-_40pg.pdf


BAA - Mason - Presentation - Scuse Me While I Miss The Sky - sept 2009 - 58pg


John W. Mason British Astronomical Association - Contributors to sky glow are: Light which is emitted directly into the sky from the fixture, Light which is reflected from those parts of the ground or building which need to be lit, Spill light which is reflected from those parts of the ground or building beyond that which needs to be lit.
baa_-_mason_-_presentation_-_scuse_me_while_i_miss_the_sky_-_sept_2009_-_58pg.pdf


Bruno Raeymaekers - Lichthinder en Lichtvervuiling in Belgie - avril 2000 - 21pg


Hoe spoort men lichtvervuiling op? Het waren de astronomen die in de jaren '60 als eersten merkten dat de economische groei ook het probleem van de lichtvervuiling meebracht. Zij merkten dat het 's nachts niet zo donker meer werd, wat de nachtelijke waarnemingen natuurlijk niet ten goede komt. Onmiddellijk werden in de buurt van grote observatoria regelingen getroffen met de plaatselijke overheid om het probleem in te perken, maar andere gebieden liet men onberoerd. Hierdoor evolueerde de situatie in de komende decennia van kwaad naar erger. Tegenwoordig kan men het probleem bijna niet meer ontwijken. Het werd tijd om het probleem in kaart te brengen. Hoewel men vanop de grond ook al merkt waar de grote probleemgebieden zich bevinden, kan men zo onmogelijk een grondige en accurate studie maken. Pas toen men in begin jaren '80 de eerste missies met de Space Shuttle ondernam, ontdekte men een andere methode: foto's vanuit de ruimte. Hieronder ziet u daarvan een voorbeeld. Het toont Europa hoe het er 's nachts uitziet. Zonder enig probleem herkent men landen zoals België, Nederland en Groot-Brittanië. Maar ook heel wat grote steden vallen op: Brussel, Parijs, Londen, Madrid en Moskou om er maar enkele te noemen. Hier en daar kan men zelfs afzonderlijke autosnelwegen opmerken.
bruno_raeymaekers_-_lichthinder_en_lichtvervuiling_in_belgie_-_avril_2000_-_21pg.pdf


Campaign to Protect Rural England - Night Blight - 32pg


This report is a background document to a new joint campaign by the Campaign to Protect Rural England and the British Astronomical Association against light pollution, which is A waste of energy • A contributor to air pollution and climate change • A serious obstacle to our view of the wonder, beauty and mystery of the night sky • Contributing to the destruction of the tranquillity, quality and character of the English countryside. We set out new evidence, based on satellite data, of the rapid spread of light pollution across the United Kingdom. We examine the sources and the impacts of this problem. We look at what is now being done to tackle light pollution and consider what more might be done. Our report concludes by making recommendations for action – by citizens and consumers, retailers, business, commerce and the property sector, the Highways Agency, local government, central government and public bodies.
campaign_to_protect_rural_england_-_night_blight_-_32pg.pdf



Saga sur… la Nuit, la biodiversité nocturne et la pollution lumineuse Romain Sordello - A propos de Romain Sordello : http://www.humanite-biodiversite.fr/membres/romain-sordello

communauté de l'association “Humanité et Biodiversité” présidée par Hubert Reeves !

Partie 1 : Origine, caractéristiques et limites de la nuit

Avec le premier article, nous découvrons ce que c'est que la nuit, ses origines, ses caractéristiques et ses limites.

http://www.humanite-biodiversite.fr/temoignage/saga-sur-la-nuit-la-biodiversite-nocturne-et-la-pollution-lumineuse-1-7

Partie 2 : Vivre la nuit

Avec le deuxième numéro, vous êtes invité à vous plonger dans le monde de la vie nocturne pour comprendre quelles adaptations sont apparues au cours de l'évolution qui permettent à la faune de vivre la nuit. Bioluminescence, écholocation, thermoception sont au programme !

http://www.humanite-biodiversite.fr/temoignage/saga-sur-la-nuit-la-biodiversite-nocturne-et-la-pollution-lumineuse-2-7

Partie 3 : Biodiversité nocturne, biodiversité diurne

Ici, avec le troisième numéro, nous allons approfondir cette question de la périodicité des espèces par rapport à l'alternance jour/nuit, chez la faune et la flore.

http://www.humanite-biodiversite.fr/temoignage/saga-sur-la-nuit-la-biodiversite-nocturne-et-la-pollution-lumineuse-3-7

Partie 4 : Nous bouleversons l'ordre établi

Nous entrons dans une nouvelle séquence où nous allons voir que les activités humaines remettent en cause de manière de plus en plus profonde ces équilibres vieux de plusieurs milliards d'années.

http://www.humanite-biodiversite.fr/temoignage/saga-sur-la-nuit-la-biodiversite-nocturne-et-la-pollution-lumineuse-4-7

Partie 5 : Les cartes du vivant sont rebattues dans leur globalité

Avec ce nouvel article, nous allons voir en quoi cet acte d'éclairer la nuit a des conséquences sur la biodiversité.

http://www.humanite-biodiversite.fr/temoignage/saga-sur-la-nuit-la-biodiversite-nocturne-et-la-pollution-lumineuse-5-7

Partie 6 : Quelles solutions ? Comment agir ?

Avec ce nouvel article, nous allons voir quelles solutions peuvent supprimer ou a minima réduire le phénomène.

http://www.humanite-biodiversite.fr/temoignage/saga-sur-la-nuit-la-biodiversite-nocturne-et-la-pollution-lumineuse-6-7


La pollution lumineuse écologique

Éclairer nos rues et nos maisons la nuit, voici un acquis qui nous semble bien légitime et même “naturel”. Pourtant, pour les êtres vivants avec qui nous partageons la planète, cet éclairage permanent n’est qu’une source de perturbation : une nouvelle pollution dont nous n’avons pris conscience que bien tardivement…

52-59_tallec-lumiere_final.pdf


Eclairage extérieur et Pollution lumineuse : Etat des lieux - Solutions

Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes Webconférence, 11 février 2014

http://wikinight.free.fr/wp-content/uploads/anpcen/ANPCEN_AFA_v2_compresse.pdf


Éclairage des bâtiments et biodiversité

Biodiversité & bâti

fiche_15.pdf


Réduire la pollution lumineuse…

L’éclairage nocturne excessif nuit à l’homme et à la nature. Cette brochure présente les moyens à la disposition des communes pour épargner à l’environnement un éclairage inutile et employer l’énergie avec parcimonie. (beco Berner Wirtschaft Economie bernoise)

beco-luft-licht-verschmutzung_fr.pdf


POLLUTION LUMINEUSE : Explication, Impacts, Solutions

SMEPE / 18 décembre 2012 Rencontre-Débat « Éclairage public : impacts et solut ions »

Agathe Kühnel CM Environnement PNR des Causses du Quercy

presentationpnr2.pdf


La pollution lumineuse…et ses effets..

Slideshow ( slideboom)

De quoi parle-t-on ? La lumière, c’est l'énergie, le rayonnement otpiquement visible, émis suite à l'excitation d'un corps. Ce rayonnement nous permet de voir les choses et leurs couleurs. L'excitation du corps lumineux peut être d'origine thermique (ex soleil, bougie), ou déclenchée par d'autres sources: éclairs, étincelles, bioluminescence, fluorescence, etc. - l'incandescence est ma production de lumière par élévation de la température d'un corps (solide, liquide, gaz) - la luminescence est le rayonnement non thermique émis par un gaz ou une vapeur métallique soumis à des décharges électriques). Les lampes sont des sources lumineuses d'origine électrique et/ou thermique (gaz/camping). Certaines produisent de la lumière par incandescence (lampes à filament ou aux halogènes), d'autres exploitent la luminescence (lampes à décharge) ou encore la photoluminescence (diode). Il existe aussi des lampes mixtes.

http://www.slideboom.com/presentations/34905/La-pollution-lumineuse...et-ses-effets..


Dossier de Presse (Réunion : département et région d'outre-mer français (DROM). )

Réduisons la pollution lumineuse ! Nuits sans Lumière

Du 18 au 27 avril 2014,

10 nuits pour agir ensemble !

Cette année, l’opération “Nuits sans Lumière” a pris une ampleur nouvelle et, pour la première fois, elle s’étendra sur 10 nuits durant lesquelles, une réduction des éclairages permettra aux jeunes pétrels de prendre leur envol en toute sécurité. Cette durée plus longue a été décidée par les partenaires de l’opération à la suite du bilan de l’action en 2013 afin de conjuguer sensibilisation et efficacité accrue pour la protection des jeunes pétrels.

dossier_de_presse_nuits_2014.pdf


Pollution lumineuse : un pas de plus vers le recul. (programme de recherche UNIVERS, Objectif sciences international)

Progression mondiale des initiatives en faveur de la préservation de l’environnement nocturne.

Earth at Night Image Credit : NASA, NOAA NGDC, Suomi-NPP, Earth Observatory, Data and Processing : Chris Elvidge and Robert Simmon

Heureux paradoxe : pendant que l’influence de l’éclairage urbain se fait toujours plus prégnante sur l’environnement nocturne et la surconsommation d’énergie, et alors même que le nombre de points lumineux a augmenté en France de 30 % sur 10 ans pour atteindre près de neuf millions [1], plusieurs initiatives sérieuses ont vu le jour pour protéger la nuit. Tour du monde des raisons d’espérer…

Sommaire

Un problème à gérer - Prise de conscience internationale - Des mesures concrètes - Réserves étoilées et Patrimoine mondial - Et la France ? - Une législation pour l’avenir - L’exemple du Quercy - Des résultats encourageants - Une idée qui fait son chemin

http://www.prog-univers.com/Pollution-lumineuse-un-pas-de-plus.html


[Dossier] La pollution lumineuse

par Thomas Le Tallec 30/06/2014

À l’heure actuelle, il apparaît clairement que les rôles et les impacts de la lumière artificielle, qu’ils soient bénéfiques ou pervers, sont trop souvent méconnus du grand public, des institutions, voire même des professionnels de l’éclairage. Pour combler ces lacunes, informer et sensibiliser, Thomas Le Tallec, doctorant au Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, lance un cycle de conférences dédiées au sujet (conférences thématiques et conférences personnalisées : http://luminaris-conferences.com). S’appuyant sur 3 années de recherches, plusieurs missions d’expertises et une large connaissance de la bibliographie scientifique, il intervient partout en France auprès des entreprises, associations, écoles et institutions soucieuses d’acquérir et développer des connaissances relatives à la lumière et à ses effets.

Aujourd’hui, Thomas Le Tallec vous propose un dossier spécial sur la pollution lumineuse et ses impacts.

(dossier en plusieurs pages)

http://www.webdeveloppementdurable.com/dossier-la-pollution-lumineuse/


REDUIRE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DE L’ECLAIRAGE PUBLIC


Bruxelles environnement : GUIDE PRATIQUE POUR LA CONCEPTION DES ESPACES PUBLICS DES QUARTIERS DURABLES RECOMMANDATION ENE01 - 29/06/11 L’éclairage de l’espace public fut longtemps considéré, jusque dans les années 80, comme un équipement purement fonctionnel répondant surtout à des besoins sécuritaires. Au cours de ces dernières décennies, d’autres aspects sont venus se greffer à cette préoccupation : qualité de vie, ambiance urbaine, identité nocturne des villes, valorisation culturelle et marketing urbain… Cette tendance a entraîné une augmentation sensible de la consommation d’énergie. A cette croissance s’ajoute l’état de vétusté des installations existantes dans un cadre budgétaire de plus en plus limité pour les pouvoirs publics. La fiche vise à promouvoir une nouvelle approche de l’éclairage public qui minimise son impact environnemental et économique sans diminuer la qualité des réponses aux besoins qu’il doit rencontrer. Le concept « Eclairer Juste » implique de définir la lumière nécessaire et souhaitable, là où il le faut, quand il le faut et au meilleur coût. L’éclairage public représente une opportunité de réduire de manière appréciable la consommation énergétique et les émissions de GES (gaz à effet de serre). En effet, le type, le nombre, la disposition, l’utilisation, la durée de vie et la forme des appareils d’éclairage peuvent influencer de manière significative le bilan énergétique et environnemental global de cet équipement.
if_qdurables_ene01_fr.pdf


REACTIF : Eclairer juste : les enjeux de l’éclairage public


Le point énergie de la Wallonie pour les professionnels et décideurs Il n’était pas étranger à l’ambiance chaleureuse qui baignait la petite place où vous vous êtes arrêtés pour manger un morceau cet été. Il vous a rassurés lorsque, à la nuit tombée, vous avez marché jusqu’au parking pour récupérer votre véhicule. Il a même attiré votre regard sur cette magnifique église ou sur cet impressionnant château. Bientôt, quand vous devrez vous rendre à vos activités avant le lever du soleil et que vous ne rentrerez chez vous qu’après qu’il se soit couché, il veillera à vous assurer un maximum de sécurité. En décembre, il vous émerveillera lorsque vous vous promènerez sous les décorations qui illumineront les rues. Les fonctions que remplit l’éclairage public sont nombreuses et, pour certaines, indispensables. A l’heure où les pouvoirs publics doivent impérativement faire des économies et où des mesures environnementales de plus en plus contraignantes s’imposent, faire rimer sécurité publique, amélioration du cadre de vie, esthétique, mise en valeur du patrimoine avec économies d’énergie et respect de l’environnement semble un véritable casse-tête. Et pourtant, les solutions sont là. Elles viennent à la fois de l’évolution technologique qui offre de sérieuses pistes d’économies et des mesures de soutien innovantes qui sont offertes aux communes. Le dossier thématique de ce numéro du REactif tente de faire le point sur ce sujet qui, s’il n’occupe certainement qu’une petite partie d’entre nous, nous concerne tous quotidiennement. Nous espérons qu’il vous passionnera autant que nous !
le_reactif_72_sept-oct-nov_2012_eclairage_public.pdf


Nuisances lumineuses

Environnement-Pollution-Pollution lumineuse Portail Belgium.be (Informations et services officiels)

Les nuisances lumineuses désignent le désagrément provoqué par un excès de lumière artificielle dans l'environnement d'êtres humains et d'animaux. Ces nuisances impliquent certains risques.

Chez l'homme, les nuisances lumineuses provoquent l'éblouissement direct. Souvent source de désagrément, elles perturbent également les activités ayant lieu le soir ou la nuit.

Les nuisances lumineuses peuvent influencer et morceler l'habitat des animaux ainsi que perturber leur rythme biologique. L'éclairage extérieur a surtout un impact sur le comportement des oiseaux, des insectes et des amphibiens. Il provoque la désorientation, le rejet et l'attraction.

http://www.belgium.be/fr/environnement/pollution/pollution_lumineuse/


citiesatnight

La pollution lumineuse est un problème pour tous.

De nombreuses études ont prouvé comment les effets de la pollution lumineuse à la pollution de l'air affectent la santé humaine, la perte de la biodiversité, le manque de sécurité routière, le faux sentiment de sécurité dans les rues, les déchets d'énergie et de ressources, ainsi que la perte du patrimoine culturel mondial.

Une Terre de nuit, sous un ciel

Sur ce site vous pouvez trouver une galerie de villes du monde entier pendant la nuit. Cette galerie a été compilé pour montrer combien nous avons changé l'écosystème de la nuit et aussi comment l'humanité regarde de l'espace

Étoile par étoile, nous pouvons fabriquer une galaxie.

Aidez-nous à lutter contre la pollution lumineuse et de découvrir la Terre dans la nuit

Les scientifiques ont très peu de main d'œuvre pour étudier la quantité incroyable de données sur la pollution lumineuse que nous avons. Mais en travaillant ensemble, nous pouvons changer le monde

http://www.citiesatnight.org/index_FR.html#

Contributions to www.citiesatnight.org

The www.citiesatnight.org is a proyect made by voluntiers of diferent organizations and citizens.

Images thanks to the astronauts of:

NASA, ROCOSMOS, ESA, JAXA and CSA-ASC

http://guaix.fis.ucm.es/node/1651


Artificial Light at Night (ALAN) Research Literature Database

Welcome! This database provides references to scientific literature on all aspects of Artificial Light at Night (ALAN) research. The database is the result of a joint effort between the International Dark Sky Association (IDA) and the Loss of the Night Network (LoNNe).

http://darksky.org/refbase/


« SAUVER LA NUIT » GÉOGRAPHIE DE LA POLLUTION LUMINEUSE

“Sauver la Nuit” - Géographie de la pollution lumineuse

Samuel Challéat

(15/09/2011)

La nuit n'est pas un espace-temps inexploré par le géographe [Deleuil, 1994 ; Fiori, 2000 ; Mosser et Devars, 2000 ; Paquot, 2000 ; Gwiazdzinski, 2002, 2005 ; Mosser, 2003, 2005, 2007 ; Mallet, 2009], mais il reste jeune et nécessite donc d'être observé, afin d'être cerné, dans une globalité parfois déroutante, mais souvent stimulante. Si la nuit, et plus spécifiquement la nuit urbaine, a effectivement été appréhendée par le chercheur, il s'agit souvent - encore aujourd'hui - d'analyser comment cet espace-temps peut être optimisé dans ses différents usages, notamment par la lumière artificielle qui les accompagne. Prenant le contre-pied de ces démarches, nous proposons ici de montrer le renversement qui s'opère actuellement quant aux considérations de cette lumière artificielle, la faisant passer du statut quasi-exclusif de progrès technologique à celui d'une source de gêne, de nuisance, voire même de pollution.

1 : Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST)

CNRS : UMR5193 – Université Toulouse le Mirail - Toulouse II – École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)

Domaine : Sciences de l'Homme et Société/Géographie

Mots Clés : pollution lumineuse – géographie – nuit – éclairage urbain – ville – jeu d'acteurs – dommages – nuisances – conflits – participation – ciel étoilé – paysages – protection

manuscrit_auteur_challeat_sauver_la_nuit_geographie_de_la_pollution_lumineuse.pdf


La pollution lumineuse : passer de la définition d'un problème à sa prise en compte technique

Fiche détaillée

Eclairer la ville autrement - Innovations et expérimentations en éclairage public (2009) 182-197

La pollution lumineuse : passer de la définition d'un problème à sa prise en compte technique

Samuel Challéat

(2009)

Durant la période nocturne, la lumière artificielle indispensable à certaines fonctions n'en est pas moins altératrice de la nuit, du noir, de ce qu'il convient d'appeler une ressource naturelle commune. Les coûts environnementaux, sociaux ou sanitaires de cette perte du noir ne sont que très rarement considérés, ce qui entraine une surestimation des bénéfices que l'on peut tirer de cet éclairage artificiel nocturne en termes de mise en valeur du patrimoine, d'image de marque de la ville, de vie sociale nocturne, de facilité de déplacements, ou de sécurité par exemple. Après avoir effectué un tour d'horizon rapide des conséquences négatives de l'éclairage artificiel nocturne, nous nous attachons ici à montrer, au travers d'un cas pratique, comment une concertation interdisciplinaire entre les différents acteurs peut fonctionner et amener ainsi à prendre en considération la problématique de la pollution lumineuse dans la réfection ou la mise en place d'un nouvel éclairage public. Cette prise en considération doit pousser les professionnels à une réflexion plus globale afin d'arriver à concilier les fonctions consensuelles classiques de l'éclairage public (sécurité routière, sécurisation des biens et des personnes, mise en valeur patrimoniale, composition de la ville nocturne) avec les nouvelles exigences qui se font jour dans le domaine de l'éclairage en matière de lutte contre la pollution lumineuse.

1 : Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires (LISST)

CNRS : UMR5193 – Université Toulouse le Mirail - Toulouse II – École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)

Domaine : Sciences de l'Homme et Société/Géographie

Mots Clés : pollution lumineuse – nuisances lumineuses – éclairage public – nuit – urbanisme – action territoriale – conflits – gouvernance

challeat_la_pollution_lumineuse_-_passer_de_la_definition_d_un_probleme_a_sa_prise_en_compte_-_in_eclairer_la_ville_autrement_v3.pdf


Pollution lumineuse Où sont passées les étoiles?

Continuité

Numéro 103, hiver 2004-2005, p. 23-25

Matière lumière

Direction : Louise Mercier (directrice)

Rédaction : Louise Mercier (rédactrice en chef) et Réal D’Amours (rédacteur adjoint)

Éditeur : Éditions Continuité

ISSN : 0714-9476 (imprimé) 1923-2543 (numérique)


La Charte de l'Eclairage durable

La Charte de l'Eclairage durable mobilise les candidats aux élections municipales

Noé Conservation

Noé a interpellé les candidats des dix plus grandes villes de France sur le sujet des nuisances lumineuses et de la Charte de l'Eclairage durable. 17 réponses nous ont été adressées, provenant de la plupart des villes sollicitées. Nous concluons que la Charte de l’Eclairage durable est un outil clef pour les futurs maires, qui s’engagent pour la plupart à ratifier la Charte une fois élus (voir détail des engagements dans la troisième partie).

charte.pdf

http://www.noeconservation.org/index2.php?rub=12&srub=216&ssrub=600&goto=contenu&titre=La+Charte+de+l%5C%27Eclairage+durable


DOSSIER DE PRESSE LABELLISATION DE LA RÉSERVE INTERNATIONALE DE CIEL ÉTOILÉ DU PIC DU MIDI 19 décembre 2013

Coup de projecteur sur la pollution lumineuse

Plus qu'une simple nuisance, source de gaspillage d'énergie, l'éclairage artificiel nocturne s'avère avoir de graves conséquences sur notre santé et sur l'environnement.

pollutionlumineuse.pdf


La pollution lumineuse, un problème qui doit être mis en lumière

Publié le 17 oct 2014 par Mélanie

La pollution lumineuse est probablement le type de pollution le moins connu. Pourtant ses impacts sont multiples. Réduire la pollution lumineuse aurait non seulement des impacts sur le voilement des étoiles, mais aussi sur l’environnement, l’économie et même la santé. Le voilement des étoiles est la manifestation la plus facilement observable de la pollution lumineuse, mais d’autres impacts se font plus subtilement à notre insu.

http://www.maplanetebleue.com/2014/10/17/la-pollution-lumineuse-un-probleme-qui-doit-etre-mis-en-lumiere/


The influence of artificial light on stream and riparian ecosystems: questions, challenges, and perspectives

ELIZABETH K. PERKIN,1,2, FRANZ HO¨ LKER,1 JOHN S. RICHARDSON,3 JON P. SADLER,4 CHRISTIAN WOLTER,1 AND KLEMENT TOCKNER 1,2

1Leibniz-Institute of Freshwater Ecology and Inland Fisheries, Mu¨ ggelseedamm 310, 12587 Berlin, Germany 2Institute of Biology, Freie Universita¨t Berlin, 14195 Berlin, Germany 3Department of Forest Sciences, 3041-2424 Main Mall, University of British Columbia, Vancouver, British Columbia V6T 1Z4 Canada 4School of Geography, Earth and Environmental Sciences, University of Birmingham, Edgbaston, Birmingham B15 2TT United Kingdom Citation: Perkin, E. K., F. Ho¨ lker, J. S. Richardson, J. P. Sadler, C. Wolter, and K. Tockner. 2011. The influence of artificial light on stream and riparian ecosystems: questions, challenges, and perspectives. Ecosphere 2(11):122. doi:10.1890/ ES11-00241.1

Abstract.

Artificial light at night is gaining attention for its potential to alter ecosystems. Although terrestrial ecologists have observed that artificial light at night may disrupt migrations, feeding, and other important ecological functions, we know comparatively little about the role artificial light might play in disrupting freshwater and riparian ecosystems. We identify and discuss four future research domains that artificial light may influence in freshwater and associated terrestrial ecosystems, with an emphasis on running waters: (1) dispersal, (2) population genetics and evolution, (3) ecosystem functioning, and (4) potential interactions with other stressors. We suggest that future experimental and modeling studies should focus on the effects of different spectral emissions by different light sources on freshwater organisms, the spatial and temporal scale over which artificial light acts, and the magnitude of change in light at night across the landscape relative to the distribution of running and standing waters. Improved knowledge about the effects of artificial light on freshwater ecosystems will inform policy decisions about. changes to artificial light spectral emissions and distributions.

es11-00241.pdf


La pollution lumineuse...et ses effets...

Impacts de l'éclairage artificiel sur la faune, la flore, les écosystèmes sur la santé ?

A partir d’éléments réunis par et pour l’Eruorégion par la DEED/Conseil Régional Nord/Pas-de-Calais (Florent LAMIOT), avec la contribution de Pascal RAEVEL (Greet Ing.), DIREN Nord pas de calais, Pierre Brame, Gilles Jakubek, Hans de Vries, Hedwig van hemel, C.M. Brisset, CARL, MNE Lille, SERA, GON, LPO, CNPCN, IDA, Dave Crawford, etc.

http://www.slideboom.com/presentations/34905/La-pollution-lumineuse...et-ses-effets..


(lettre ouverte) Economies d’énergie – Extinction des enseignes lumineuses et vitrines commerciales

CLAC – Collectif Local pour une Autre Consommation

lettre_ouverte_au_maire_de_metz_-_extinction_des_enseignes_lumineuses.pdf


La nuit, un terrain scientifique éclaté

La nuit constitue un champ de recherche récent pour les sciences humaines et sociales et se trouve être, de facto, un objet en devenir. Elle n’en reste pas moins un terrain scientifique éclaté, qui peine à rassembler dans une réelle pluridisciplinarité des approches aux différences conceptuelles et méthodologiques fortes, souvent inhérentes aux différentes définitions que l’on peut trouver de « la nuit ». Celle-ci ne revêt en effet pas le même sens selon qu’elle est observée sous la loupe de l’historien, de l’anthropologue, du sociologue, de l’urbaniste, du géographe, de l’écologue ou encore du médecin.

intervention-challeat.pdf


La mise en débats des territoires de la lumière [première partie]

Pour citer ce billet : Challéat S., « La mise en débats des territoires de la lumière [première partie] », Carnets du Collectif RENOIR - Ressources Environnementales Nocturnes, tOurisme, territoIRes [carnet de recherche], 02 novembre 2014. [En ligne] URL : http://renoir.hypotheses.org/801 (consulté le …)

« Un projet de loi, appuyé conjointement par tous les partis représentés au Parlement, pourrait placer l’Italie en tête des autres nations avec l’adoption d’une législation d’avant-garde contre la pollution lumineuse. Ce serait un signe de civilisation parmi tous les signes confus qui nous parviennent du ciel et de la terre. Ce sera peut-être grâce à ces hommes, à des instruments innovants tels qu’appareils d’éclairage avec optiques asymétriques, abat-jour, systèmes cut-off et à des projets d’illumination adaptés que nos enfants pourront dire et comprendre le sens de ces paroles : “… Et par là nous sortîmes, à revoir les étoiles” (Dante, L’Enfer). »

Nous travaillons afin que leur appel parvienne au ciel. Extrait d’une brochure de sensibilisation, éditée par iGuzzini Illuminazione®, fabricant italien de matériel d’éclairage. 1995.

http://renoir.hypotheses.org/801


La mise en débats des territoires de la lumière [deuxième partie]

La conflictualité constatée entre acteurs intéressés de près ou de loin par les problématiques de fabrique des territoires de la lumière s’articule autour des usages de la nuit, du noir ; usages qui, en l’état actuel des choses, apparaissent contradictoires. Permettons-nous une digression, afin d’illustrer par un exemple symptomatique les deux visions radicalement différentes de « l’utilité de la nuit » qui s’affrontent régulièrement : revenons sur le cri d’alarme « sauvons la nuit ! ». Si nous avons vu sa signification lorsqu’il est lancé par les astronomes, les écologues ou les médecins, il est intéressant de noter qu’un autre groupe d’acteurs a lancé, récemment, un appel similaire mais porteur d’un tout autre message : dans une pétition intitulée « Paris : quand la nuit meurt en silence »1, ce qu’il est convenue de nommer « le monde de la nuit » appel à « sauver les nuits parisiennes »… Mais « sauver les nuits parisiennes » signifie sauver « la vie nocturne », souvent demandeuse, pour son développement, de lumière artificielle.

http://renoir.hypotheses.org/838


[Dossier] La pollution lumineuse

par Thomas Le Tallec

La lumière artificielle est indispensable aux sociétés humaines en termes de sécurité, de productivité et d’esthétisme. Cependant, la pollution lumineuse associée altère la visibilité et l’étude des objets célestes, les cycles de la lumière naturelle et la composante nocturne de l’environnement. En conséquence, la pollution lumineuse menace les pratiques astronomiques liées au ciel nocturne, modifie les rythmes biologiques, les comportements et les fonctions physiologiques des organismes vivants et pourrait affecter la santé humaine. Enfin, elle implique des coûts énergétiques et économiques non négligeables et doit donc être considérée avec intérêt. Aujourd’hui, il est possible de préserver le caractère indispensable de la lumière artificielle tout en limitant les pollutions associées. Fort des connaissances à disposition, il importe de mettre en place des mesures adéquates et efficaces pour préserver le ciel nocturne, les écosystèmes et la santé humaine.

http://www.webdeveloppementdurable.com/dossier-la-pollution-lumineuse/8/


Guide : Lutte contre la pollution lumineuse "Collectivité"

La pollution lumineuse,liée directement aux activités humaines, a pris de l’ampleur ces dernières années. Ce phénomène affecte notre environnement par la modi cation du cycle naturel jour/nuit auquel un grand nombre d’espèces vivantes (dont l’Homme) sont sensibles, nous prive de magni ques ciels étoilés, et pour couronner le tout, coûte cher au contribuable ! C’est pourquoi, dans le cadre de la champagne d’information et de sensibilisation « Les Halos Gênent », il est apparu utile de détailler les arguments plaidant en faveur d’une plus grande vigilance sur les modes d’éclairage public notamment nocturnes, d’apporter des éléments de réponses aux idées reçues, d’aborder les aspects réglementaires et les diverses solutions techniques permettant de remédier à la dérive d’un sur-éclairage. Prévenir et réduire les impacts engendrés par la pollution lumineuse, éviter le gaspillage d’énergie, contribuer à la maîtrise du budget des communes, tels sont les enjeux de cette thématique mal connue.

brochure-avril_2014_ale_08_2_-3.pdf


La FRAPNA Loire contre la pollution lumineuse

Depuis octobre 2010, la FRAPNA Loire s’est beaucoup investie dans la lutte contre la pollution lumineuse en contactant les 327 communes que compte le département pour proposer ses conseils et services bénévoles en vue d’une sensibilisation des élus et des administrés et suivre les actions de chacune.

Au 20 octobre 2014

- 108 communes (il y en avait 3 fin 2009, 5 fin 2010, 24 fin 2011, 72 fin 2012) éteignent tout ou une grande partie de leur éclairage public en milieu de nuit.

http://www.frapna-loire.org/fr/campagnes/pollution-lumineuse.html


Cloud Coverage Acts as an Amplifier for Ecological Light Pollution in Urban Ecosystems

Christopher C. M. Kyba mail, Thomas Ruhtz, Jürgen Fischer, Franz Hölker Published: March 02, 2011

•DOI: 10.1371/journal.pone.0017307

Abstract

The diurnal cycle of light and dark is one of the strongest environmental factors for life on Earth. Many species in both terrestrial and aquatic ecosystems use the level of ambient light to regulate their metabolism, growth, and behavior. The sky glow caused by artificial lighting from urban areas disrupts this natural cycle, and has been shown to impact the behavior of organisms, even many kilometers away from the light sources. It could be hypothesized that factors that increase the luminance of the sky amplify the degree of this “ecological light pollution”. We show that cloud coverage dramatically amplifies the sky luminance, by a factor of 10.1 for one location inside of Berlin and by a factor of 2.8 at 32 km from the city center. We also show that inside of the city overcast nights are brighter than clear rural moonlit nights, by a factor of 4.1. These results have important implications for choronobiological and chronoecological studies in urban areas, where this amplification effect has previously not been considered.

http://www.plosone.org/article/info%3Adoi%2F10.1371%2Fjournal.pone.0017307


Evaluating Potential Spectral Impacts of Various Artificial Lights on Melatonin Suppression, Photosynthesis, and Star Visibility

Martin Aube´ 1*, Johanne Roby2, Miroslav Kocifaj3 1 De´partement de physique, Ce´gep de Sherbrooke, Sherbrooke, Que´bec, Canada, 2 De´partement de chimie, Ce´gep de Sherbrooke, Sherbrooke, Que´bec, Canada, 3 Astronomical Institute, Slovak Academy of Sciences, Du´ bravska´ 9, Bratislava, Slovak Republic

Abstract

Artificial light at night can be harmful to the environment, and interferes with fauna and flora, star visibility, and human health. To estimate the relative impact of a lighting device, its radiant power, angular photometry and detailed spectral power distribution have to be considered. In this paper we focus on the spectral power distribution. While specific spectral characteristics can be considered harmful during the night, they can be considered advantageous during the day. As an example, while blue-rich Metal Halide lamps can be problematic for human health, star visibility and vegetation photosynthesis during the night, they can be highly appropriate during the day for plant growth and light therapy. In this paper we propose three new indices to characterize lamp spectra. These indices have been designed to allow a quick estimation of the potential impact of a lamp spectrum on melatonin suppression, photosynthesis, and star visibility. We used these new indices to compare various lighting technologies objectively. We also considered the transformation of such indices according to the propagation of light into the atmosphere as a function of distance to the observer. Among other results, we found that low pressure sodium, phosphor-converted amber light emitting diodes (LED) and LED 2700 K lamps filtered with the new Ledtech’s Equilib filter showed a lower or equivalent potential impact on melatonin suppression and star visibility in comparison to high pressure sodium lamps. Low pressure sodium, LED 5000 K-filtered and LED 2700 Kfiltered lamps had a lower impact on photosynthesis than did high pressure sodium lamps. Finally, we propose these indices as new standards for the lighting industry to be used in characterizing their lighting technologies. We hope that their use will favor the design of new environmentally and health-friendly lighting technologies.

Citation: Aube´ M, Roby J, Kocifaj M (2013) Evaluating Potential Spectral Impacts of Various Artificial Lights on Melatonin Suppression, Photosynthesis, and Star Visibility. PLoS ONE 8(7): e67798. doi:10.1371/journal.pone.0067798 Editor: Shin Yamazaki, University of Texas Southwestern Medical Center, United States of America Received January 18, 2013; Accepted May 22, 2013; Published July 5, 2013 Copyright:  2013 Aube´ et al. This is an open-access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License, which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original author and source are credited. Funding: This work was supported by Fond de recherche du Quebec - Nature et Technologie (FRQNT) Programme pour le dégagement d’enseignement des chercheurs de colle`ge Regroupements stratégiques (http://www.fqrnt.gouv.qc.ca/) and Cegep de Sherbrooke - CERTEE (http://cegepsherbrooke.qc.ca). This work was partially supported by the Slovak National Grant Agency VEGA (grant No. 2/0002/12). This work was also partially supported by the Programme de soutien aux chercheurs et aux chercheuses du collégial from ministe`re de l’Enseignement supeérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Que´bec. The funders had no role in study design, data collection and analysis, decision to publish, or preparation of the manuscript. Competing Interests: The authors have declared that no competing interests exist. * E-mail: martin.aube@cegepsherbrooke.qc.ca

fetchobject.pdf


Eclairage urbain responsible

Depuis longtemps, on se préoccupe de la pollution de l’air, de l’eau et de l’environnement en général. La notion de nuisance lumineuse est apparue plus tardivement. La terre aujourd’hui vue par satellite s’éclaire de toute part comme le montre l’image ci-dessus . Cela peut paraître très joli mais il s’agit en fait d’une réelle nuisance qui dégrade l’habitat et la qualité de vie. Ce constat a été mis en avant en 1988 par l’association « Dark sky » mais la situation n’a fait que se détériorer avec la croissance du milieu urbain. On parle aujourd’hui de mettre en place une « trame noire », un corridor sur lequel l’éclairage est adapté et permet la circulation des espèces touchées par les nuisances lumineuses de part et d’autre du territoire. Pourquoi ces éclairages deviennent-ils une nuisance dans certains cas et comment pouvez-vous en tant qu’acteur du bâtiment contribuer à y remédier ?

eclairage-urbain-responsable-28-fev.pdf


Hong Kong - La pollution lumineuse : des impacts sur la santé encore mal connus

Hong Kong est l'une des villes les plus polluées au monde en matière de pollution lumineuse, avec un ciel 1000 fois plus lumineux qu'il ne devrait l'être à l'état naturel. Des études récentes ont démontré que les personnes exposées à la lumière artificielle après la tombée de la nuit étaient soumises à un état d'éveil plus important, à une accélération du rythme cardiaque, à une augmentation de la température corporelle ainsi qu'à un arrêt de production d'une hormone, la mélatonine. De plus, l'exposition à la lumière artificielle décale l'heure du coucher allongeant artificiellement la durée de la journée et impliquant un mini décalage horaire ainsi qu'un manque de sommeil. Les risques pour la santé à long terme sont encore peu connus.

http://www.thestar.com.my/Lifestyle/Features/2014/11/03/Urban-light-pollution-why-were-all-living-with-permanent-mini-jetlag/

http://www.scmp.com/lifestyle/technology/article/1624566/how-hong-kongs-urban-light-pollution-creates-mini-jet-lag


Light Nuisance

(UK)

Artificial light is essential in our modern society. It has many uses including illumination of streets, roads and hazardous areas; for security lighting; to increase the hours of usage for outdoor sports and recreation facilities, to enhance the appearance of buildings at night. The increased use of lighting, however, can cause problems. Light in the wrong place at the wrong time can be intrusive. There has been an increase in complaints about light to District Councils in recent years.

lightnuisanceleaflet.pdf


QUEL DROIT DE CITÉ POUR L’ÉCLAIRAGE URBAIN ?

UNE COMPOSANTE DE LA QUALITÉ DES VILLES LA NUIT

Sophie Mosser, Jean-Pierre Devars

La moitié du temps des villes se déroule sous les projecteurs. Et qui s’en soucie? Avec ou sans paillettes, la lumière qui tombe des lampadaires familièrement alignés est devenue un élément essentiel de la nuit en ville. Essentiel? Pourtant les tenants de « l’éloge de l’ombre » , comme Anne Cauquelin, déplorent que les lumières aient participé à dénaturer la ville nocturne en un flipper cauchemardesque : violence des aménagements, monstruosité de l’automatisme général, le voyageur nocturne s’y trouverait « dépassé, ébloui, aveuglé, perdu, projeté malgré lui sur la scène, essayant de se défendre ». Certains implorent le retour à l’obscurité, « la nuit, la vraie n’existe plus ». Les astronomes refusent les excès d’éclairage6 : la « pollution lumineuse » leur interdit maintenant de voir les étoiles depuis un poste d’observation trop proche d’une grande ville. D’autres s’en prennent aux gestionnaires qui répandent des sources lumineuses au sodium, « sodiumisant » 7 vilainement la ville chaque soir. Ultime argument des artistes-créateurs de lumière urbaine, d’ordre rhétorique et pour clore le débat : puisque la lumière elle-même n’est pas visible, elle n’existe pas en dehors des objets éclairés et serait finalement indicible.

mosser-devars_aru_87.pdf


Lumière et patrimoine

Lumière et Patrimoine, Lumière et Paradoxes

Catherine Elsen

Phénomène physique pour le scientifique, matière première pour l’artiste et le concepteur, service acquis pour le citoyen, la lumière artificielle est une notion hautement polysémique qui renferme autant de paradoxes que de couleurs. Jouant son rôle tour à tour dans la mise en valeur de notre patrimoine, dans l’élaboration d’un paysage urbain plus sécuritaire ou dans la diffusion d’un site et de son image de marque, certains scientifiques éveillent aujourd’hui les consciences à d’autres de ses facettes : son caractère énergivore, trouble-fête de la découverte de ciels étoilés, voire même génocidaire de nos écosystèmes. Comme tout objet complexe, elle nous fait osciller entre postures conservatrices et développementales, renouvelant sans cesse le débat. L’objectif du colloque « Lumière et Patrimoine – Regards croisés sur nos dispositifs lumineux et espaces publics » est de provoquer des rencontres entre trois communautés qui manipulent fréquemment la notion ou la matière lumineuse : la communauté scientifique, la communauté artistique et enfin la communauté citoyenne dans laquelle nous évoluons tous. Les présents actes résument brièvement ces points de vue complémentaires. Dans un premier temps, Samuel Challéat, Rémi Bénos et Isabelle Corten envisagent la valorisation d’une part de l’obscurité, d’autre part de la lumière, et témoignent de leurs ressources respectives pour nos territoires, villes et paysages. Muriel Verbeeck, Manon D’haenens et Catherine Legallais étudient dans un second temps la lumière et son rôle en art contemporain, abordant l’évolution de son immatérialité et son cycle de « vie » complet, jusqu’à sa conservation et restauration. Thomas Le Tallec introduit quant à lui les risques que font courir les exploitations aveugles de la lumière à nos rythmes biologiques, tant à l’échelle des individus qu’à l’échelle des écosystèmes. Donnant corps à ces défis, il ouvre la porte à Guy Lejeune, Jacques Destiné et l’équipe des étudiants d’« Ingénieurs de Projets » de la Faculté des Sciences Appliquées de l’Université de Liège, qui tous oeuvrent au développement d’innovations technologiques et d’interfaces intuitives pour une mise en lumière plus respectueuse de nos environnements. Marie Renoue, avec l’analyse sémiotique de cet « étrange objet », nous prémunit de toute conclusion trop hâtive en nous rappelant à quel point la composition contradictoire de la lumière contribue, en réalité, à sa richesse intrinsèque – à nous d’apprendre à la voir. Nous espérons qu’au fil de ces pages vous lèverez le voile sur les zones d’ombre que renferme encore la lumière qui nous baigne au quotidien. Participons ensemble, chacun à notre échelle, à la définition d’un nouveau concept lumineux – théorique, technologique – ou d’une nouvelle manière de la manipuler, qui tende enfin vers le délicat équilibre social, économique et environnemental.

lumiere-et-patrimoine_2014.pdf


Eclairage nocturne et pollution lumineuse

Présenté par la féderation des astronomes amateurs du Québec

Chloé Legris, ing. et Yvan Dutil, Ph.D.

memoirevillequebec.pdf


From The Ground Up I: Light Pollution Sources in Flagstaff, Arizona

Published by: The University of Chicago Press on behalf of the Astronomical Society of the Pacific

Article DOI: 10.1086/597625

Stable URL: http://www.jstor.org/stable/10.1086/597625

ABSTRACT.

We develop an estimate of the complete outdoor lighting of Flagstaff Arizona, as well as lighting-use densities (lumens per acre) for a number of different land uses. We find a total outdoor light output of 173 million lumens (Mlm) including sports lighting, and 139 Mlm without sports lighting, with an uncertainty of about 7%. The average fraction escaping directly upward from light fixtures is estimated to be 8.3%. After correcting approximately for near-ground blocking described in the accompanying paper by Luginbuhl et al., total uplight is estimated at 17.9 Mlm or 12.2 Mlm with and without sports lighting, respectively. Of these 17.9 Mlm, 33% arise from sports lighting, when it is on; when sports lighting is off, commercial and industrial lighting account for 62% with the remainder dominated by residential (14%) and roadway lighting (12%). We show that the 1989 Flagstaff lighting code that limited total outdoor lighting on new construction has reduced the growth rate of lighting, resulting in a 17% growth in light escaping into the sky from 1989 to 2003, compared to a 43% increase expected if the 1989 code had not been enacted. If all legally nonconforming lighting installed before 1989 were to be brought into compliance with the code, we would expect sky glow in Flagstaff to actually decrease by 36% compared to that in 2003; if all lighting, including residential, could be converted to fully shielded fixtures, sky glow would decrease to about half the current value. The implications for the most effective ways to address sky glow through lighting codes are discussed.

http://www.jstor.org/stable/10.1086/597625


Pollution lumineuse: gaspillage d’énergie et impact environnemental !

S’interroger sur les besoins.

Dans tout projet d’éclairage, il faut néanmoins se méfier des marchands d’énergie qui veulent tout illuminer. La « fausse bonne idée » est de croire que toute lumière valorise un quartier, un monument ou un site…

7-pollution-lumineuse.pdf


216 communes françaises labellisées « Villes et Villages Étoilés » par l’ANPCEN : une progression de 145 %

Communiqué de presse

Paris – 21 janvier 2013 : L’Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l’Environnement Nocturnes (ANPCEN) vient de labelliser 216 communes françaises don't 149 participent pour la 1ère fois au concours 2012 de « Villes et Villages Étoilés », pour leurs efforts en faveur d’une meilleure qualité de la nuit et leur réduction de la pollution lumineuse. Elles représentent 400 000 habitants, dans plus de 60 départements différents. Nombre de communes montrent qu’elles ont ouvert ainsi des voies de progrès, au moment où s’apprête à paraître un arrêté national sur l’extinction la nuit des vitrines, façades et locaux non occupés, pour mise en application au 1er juillet 2013.

communique_villes_et_villages_etoiles_2012.pdf


la pollution lumineuse : impacts, causes, solutions.

Genève possède sa première cartographie nocturne

GéographieLes photos aériennes du canton vu de nuit permettent de mieux gérer l’éclairage public et la pollution lumineuse.

De nouvelles photos aériennes nocturnes nous offrent un regard inédit sur Genève. Rien à voir avec une carte postale «Geneva by night». L’utilisation de ces clichés a des implications concrètes pour les politiques énergétiques, d’aménagement du territoire et de protection de la nature.

L’Etat a dévoilé samedi cette première cartographie nocturne du territoire genevois. Elle couvre une surface au sol de 700 km2, soit tout le canton de Genève (environ 280 km2) et une partie de la France voisine. Plus de mille photos ont été prises, en partenariat avec l’Institut national français de l’information géographique (IGN). Cela permet de visualiser le réseau d’éclairage public et de l’intégrer dans les plans d’aménagement urbain.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geneve-possede-premiere-cartographie-nocturne/story/21116975


Guide pratique de l'éclairage produit pas l'ASTROLAB du Mont-Mégantic

Pour réduire la pollution lumineuse et le gaspillage d’énergie

Jusqu’au 19ième siècle, l’éclairage nocturne n’était assuré que par la pleine lune, des torches et de modestes lanternes. Depuis, l’avènement du gaz puis celui de l’électricité ont favorisé l’éclairage nocturne permanent d’où a émergé peu à peu la pollution lumineuse. C’est ainsi que l’on désigne toute modification de l’environnement lumineux naturel et toute nuisance provoquée par la lumière artificielle. Les formes les plus connues de cette pollution sont le voilement des étoiles, la lumière intrusive et l’éblouissement.

guide_pratique_de_eclairage.pdf


FÉDÉRATION DES ASTRONOMES AMATEURS DU QUÉBEC

La FAAQ a maintenant une section québécoise de IDA

Références principales sur le sujet "Pollution lumineuse"

==== ICI ==== http://www.faaq.org/cielnoir/#solution

•La FAAQ a maintenant une section québécoise de IDA …

Références principales sur le sujet

•Guide pratique de l'éclairage.pdf, produit pas l'ASTROLAB du Mont-Mégantic (2657 Ko) •Règlement type sur l'éclairage extérieur, par Chloé Legris, ing.(1093 Ko) •Une ressource incontournable sur la pollution lumineuse, site de l'ASTROLAB du Mont-Mégantic

Articles sur le sujet

•Projet « Chasseur d'étoiles » •La pollution lumineuse : Un problème, des solutions •Liste de contrôle d'une installation d'éclairage •Projet de conversion de l'éclairage de Trois-Rivières •Quelques définitions •Dans la guerre contre les étoiles : Le Québec contre attaque! •Voir aussi la section de la bibliothèque sur ce sujet

Des faits récents

•LA FONDERIE HORNE SOULIGNE LE JOUR DE LA TERRE

Mémoires

•Mémoire dans le cadre de la consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec (686 Ko PDF)

•Mémoire présenté au Bureau d’audiences publiques sur l’environnement du Québec (BAPE) le 3 février 2005, en rapport avec un projet de développement immobilier au Parc du Mont Orford. (566 Ko PDF) •Mémoire déposé à la ville de Montréal sur la pollution lumineuse, dans le cadre de la consultation publique pour la révision du plan d'urbanisme de la ville de Montréal (662 Ko PDF) •Mémoire ville de Quebec (660 Ko PDF)

Plan d'urbanismes

•Plan urbanisme ville de Montréal

Revue de presse

•A parut dans La Presse •A parut dans Le Soleil •A parut dans La Tribune •A parut dans le Chambly Matin

Nous vous invitons à consulter les documents suivants

•Protégeons la beauté du ciel nocturne •Préservons la beauté du ciel nocturne •Règlement sur l'éclairage extérieur (Projet de loi pouvant être présenté à vos élus) •Qui a volé les étoiles (Un plan d'action pour protéger le ciel nocturne. Document réalisé par Yvan Dutil)

Quelques liens externes sur le sujet

•Éclairage Municipal, Journal le Phare •Site où on offre des éclairages amicaux pour l'astronomie •Comment gérer l'éclairage nocturne? •La pollution lumieuse : éclairer l'écosphere •Eteignez les lumières, on ne voit plus les étoiles •Une loi tchèque contre la pollution lumineuse •Groupe de Recherche et d'Applications en Physique au CÉGEP de Sherbrooke •Pollution lumineuse au Mont Palomar •Ennemie numéro un de l'astronome •La pollution lumineuse? Éclaire ta lanterne! •Lutte contre les pollutions lumineuses •Protégeons la beauté du ciel nocturne

==== ICI ==== http://www.faaq.org/cielnoir/#solution


==== Encyclopédie du développement durable ==== (France)

Pollution lumineuse

Sommaire

1 Pollution lumineuse : un phénomène massif 2 Pollution lumineuse : quelques chiffres évocateurs 3 Pollution lumineuse :les dégâts 3.1 Pollution lumineuse :les dégâts sur la faune et la flore 3.2 La Pollution lumineuse gêne les astronomes

4 Pollution lumineuse et éclairage public 4.1 Remplacer les lampes au mercure par des lampes au sodium en utilisant au minimum la lumière blanche 4.2 Remplacer les luminaires « boules » par des luminaires plus efficaces

5 Pollution lumineuse et santé 5.1 La pollution lumineuse, facteur de risque 5.2 La politique du gouvernement sur la pollution lumineuse 5.2.1 Le décret du 1er juillet 2013 5.2.2 Éclairage public : l'État aide les collectivités à réduire leur consommation et leur facture d'énergie

5.3 En savoir plus sur la pollution lumineuse 5.4 Pour en savoir plus sur la pollution lumineuse

http://www.encyclo-ecolo.com/Pollution_lumineuse#Pollution_lumineuse_:_un_ph.C3.A9nom.C3.A8ne_massif


Pollution lumineuse : les experts et associations mettent en lumière des impacts caches

EnvironnementPublié le lundi 6 juillet 2015

Dans un manifeste cosigné avec d'autres associations, l'Association nationale pour la protection du ciel et de l'environnement nocturnes (ANPCEN) invite à adopter une approche plus transversale et intégrée des enjeux de la lumière. La pression de l'éclairage artificiel sur la biodiversité fait aussi l'objet d'une étude et de recommandations qui seront dévoilées le 7 juillet.

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250269203220&cid=1250269198386


Nuisances lumineuses Belgium.be

Les nuisances lumineuses désignent le désagrément provoqué par un excès de lumière artificielle dans l'environnement d'êtres humains et d'animaux. Ces nuisances impliquent certains risques. Chez l'homme, les nuisances lumineuses provoquent l'éblouissement direct. Souvent source de désagrément, elles perturbent également les activités ayant lieu le soir ou la nuit. Les nuisances lumineuses peuvent influencer et morceler l'habitat des animaux ainsi que perturber leur rythme biologique. L'éclairage extérieur a surtout un impact sur le comportement des oiseaux, des insectes et des amphibiens. Il provoque la désorientation, le rejet et l'attraction. Pour savoir où vous adresser en cas de plaintes pour nuisances environnementales, consultez la partie Pollution et nuisances.

- See more at: http://www.belgium.be/fr/environnement/pollution/pollution_lumineuse#sthash.dv3EepaI.dpuf

http://www.belgium.be/fr/environnement/pollution/pollution_lumineuse


En route pour la première Réserve Internationale de Ciel Étoilé au monde !

À l’occasion des 6èmes Journées Scientifiques du Tourisme Durable (JSTD, colloque international qui se tiendra à Québec du 10 au 12 juin), trois membres du Collectif RENOIR sont actuellement dans le Parc National du Mont Mégantic, où ils observent la mise en tourisme de la première Réserve Internationale de Ciel Étoilé au monde, inaugurée en septembre 2007 : la RICE du Mont Mégantic.

Dans la continuité de nos réflexions et travaux sur la jeune RICE du Pic du Midi de Bigorre dans les Pyrénées françaises, nous profitons de notre intervention aux JSTD1 pour travailler quelques jours sur le terrain de la RICE du Mont Mégantic (RICEMM). Cette dernière nous offre en effet l’opportunité d’observer la mise en tourisme de ce nouveau type d’objet touristique, et ce avec bientôt 8 années de vécu. Dans ce cadre, nous avons rencontré hier Robert Lamontagne et Olivier Hernandez, tous deux astrophysiciens à l’Observatoire du Mont Mégantic (OMM, Université de Montréal), avec qui nous sommes revenus sur l’histoire de la RICEMM, ainsi que sur les forts enjeux qu’elle cristallise, tant pour l’astronomie professionnelle (formation, observations, recherche) que pour les retombées locales via le « récréotourisme » (emplois, image de marque et attractivité du territoire).

http://renoir.hypotheses.org/1099


La pollution lumineuse et ses effets...

On parle de « pollution » lumineuse suite au constat des effets de la lumière artificielle sur la biodiversité mais aussi sur la vie des hommes et sur leur économie.

… sur la biodiversité / … sur la santé / …sur l’économie / Les idées reçues / Un engagement local plus que national

http://bl-evolution.com/etudes/pollution-lumineuse-defense/pollution-lumineuse-enjeux-effets/


Pollution lumineuse... (VEDURA)

Les “villes lumières” ont été longtemps considérées comme les plus belles villes du monde, mais ce concept esthétique n'est plus d'actualité. A l'ère du réchauffement climatique et de la lutte contre les gaspillages d'énergie, les éclairages publics sont pointés du doigts pour la pollution lumineuse et les lourdes factures énergétiques qu'ils engendrent.

20 % de la planète subit la pollution lumineuse, et le halo lumineux en Europe augmente de 5 % par an. Cette forme de pollution encore mal connue a pourtant des répercussions considérables sur les écosystèmes et la santé humaine.

Les conséquences directe de l'excès d'éclairage sont : la sur-illumination : création d'une luminescence anormale du ciel nocturne l'éblouissement : trop forte intensité lumineuse la lumière intrusive

Globalement, dans ces zones éclairées en permanence, la nuit n'existe plus. La nuit est pourtant un point essentiel du rythme naturel et de l'horloge biologique des espèces animales et végétales, et de l'homme.

http://www.vedura.fr/environnement/pollution/pollution-lumineuse


Pollution lumineuse : un label pour préserver le ciel étoilé de Corrèze

L'Observatoire astronomique de Champagnac-la-Noaille prévoit la labellisation de 30 % de la Corrèze en Réserve Internationale de Ciel Étoilé.

Créer une Réserve Internationale de Ciel Étoilé (RICE) identique à celle ouverte au Pic du Midi en 2013 est le nouveau projet ambitieux de son fondateur, Michel Bonavitocola.

Cet ingénieur en aéoronautique chez Airbus à Toulouse, est le responsable de l’Observatoire astronomique à Champagnac-la-Noaille, et le fondateur de l’association Pirene à l’origine du projet du Pic du Midi.

Corrézien dans l’âme natif d’Egletons, il souhaite initier le projet sur sa terre natale. « Cette réserve serait une des premières en Europe qui en compte une douzaine, et la seconde en France. Nous devons sauvegarder cet espace que forment la voûte céleste et la diversité environnementale » commente-t-il. Car l’éclairage public s’est considérablement développé en 20 ans, notamment dans les campagnes.

http://www.lamontagne.fr/limousin/actualite/departement/correze/tulle/2015/10/29/pollution-lumineuse-un-label-pour-preserver-le-ciel-etoile-de-correze_11642013.html


Projet de loi portant engagement national pour l'environnement pollution lumineuse

TITRE V - RISQUES, SANTÉ, DÉCHETS

CHAPITRE IER- EXPOSITION À DES NUISANCES LUMINEUSES OU SONORES

Article 66 (Articles L. 583-1 à L. 583-5 [nouveaux] du code de l'environnement) - Prévention de la pollution lumineuse et modalités de contrôle

Commentaire : cet article définit la notion de pollution lumineuse et les modalités du contrôle qui sera exercé sur certaines installations.

France Sénat

https://www.senat.fr/rap/l08-552-1/l08-552-196.html


Pollution lumineuse base de données

Pollution Lumineuse France

Visual Analysis Guide

http://france.nom.co/recherche/Pollution::Lumineuse/web/1


Pollution lumineuse : Des impacts multiples ...

Réduire la pollution lumineuse est une cause gagnante à tous points de vue car, en plus de la disparition du ciel étoilé, de nombreuses autres conséquences négatives sont produites par la lumière artificielle la nuit. Astronomie, économie, sécurité, environnement, santé, esthétisme et patrimoine, les impacts de ce gaspillage inutile sont de mieux en mieux connus. Consultez aussi nos 5 capsules informatives pour un résumé sur les problématiques majeures liées à la pollution lumineuse.

http://ricemm.org/pollution-lumineuse/les-multiples-impacts/


"Ne plus avoir peur de la nuit"

Toutes les civilisations ont projeté leurs croyances dans le ciel. Le rapport au ciel et aux astres a construit notre relation au monde, aux phénomènes naturels et notre conception même de la nature. Des parties essentielles de notre patrimoine culturel sont écrites dans les cieux. Plus encore, notre vision du ciel a construit, sur des millénaires, les pans essentiels de notre patrimoine culturel, intellectuel, spirituel, scientifique et affectif. En subsistent partout dans le monde des traces et des preuves qui nous rappellent le rôle du ciel dans le développement de notre espèce humaine : des oeuvres et des monuments, des croyances, des savoirs et des organisations : des architectures comme celle du Machu Pichu, des fresques comme le plafond de la villa Farnèse ou le corps de la déesse Nout … Massacrer le ciel, c’est supprimer toute profondeur à notre horizon. Le ramener de deux millions d’années lumières à quelques centaines de kilomètres. Un peu comme si l’on décidait de brider notre horizon temporel à quelques jours : supprimer toute géologie, tout vestige, toute construction antérieure à la semaine dernière. Accepter la disparition de toute mémoire au-delà de quelques jours serait comparable à l’extinction du ciel et des astres. C’est l’accès au ciel qui nous a poussés à conceptualiser, à modéliser. Le perdre signifierait rendre l’univers totalement virtuel, comme un jeu vidéo. Supprimer le ciel revient à faire la part belle à la pensée magique : même en voyant les planètes avancer puis retrograde dans le ciel parce qu’elles tournaient autour du soleil il n’a pas été facile de dépasser le géocentrisme. Pour se représenter ce que peut bien vouloir signifier que nous sommes des « poussières d’étoiles », encore faut-il qu’il y ait des étoiles.

biod-guide-nui2012t.pdf

pollution_lumineuse_generalite_information_strategie_intervention.txt · Dernière modification: 2016/06/07 10:07 par lemstephane