Ce site héberge une bibliothèque virtuelle de documents relatif à la pollution lumineuse et les sujets connexes.

Outils pour utilisateurs

Outils du site


chauve-souris

Différences

Cette page vous affiche les différences entre la révision choisie et la version actuelle de la page.

Lien vers cette vue comparative

chauve-souris [2015/02/17 08:00]
lemstephane
chauve-souris [2016/06/07 10:24] (Version actuelle)
lemstephane
Ligne 482: Ligne 482:
 {{:​fiche-technqiue-5-pollution-lumineuse-chauves-souris-2014.pdf|}} {{:​fiche-technqiue-5-pollution-lumineuse-chauves-souris-2014.pdf|}}
  
 +----
  
 +==== Influence du paysage et de la pollution lumineuse sur les trajectoires de vol des chauves-souris ====
 +
 +Vanille THULLIER
 +Stage effectué au Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation (MNHN)
 +du 23 mars au 4 mai 2015, soutenu le 10 juin 2015
 +Encadré par Christian Kerbiriou
 +
 +Actuellement nous connaissons une crise d’extinction majeure de la biodiversité. En effet, les espèces s’éteignent à un rythme 1 000 à 10 000 fois le taux normal d’extinction (Comité français UICN). Ce déclin anormal nous amène aujourd’hui vers une sixième crise d’extinction de masse des espèces. Les cinq premières crises avaient pour origine des catastrophes géologiques ou astrologiques (Raup,​1986). La crise actuelle est significativement différente puisqu'​elle est causée par le développement de l’homme (Barnosky et al. 2011) et la France n’est pas épargnée. Cette crise est principalement provoquée par quatre causes qui ont une origine anthropique : (a) la perte et la fragmentation des habitats, (b) la surexploitation des ressources naturelles, (c) les espèces envahissantes et (d) le changement climatique (Ministère de l’Ecologie,​ du Développement durable et de l’Energie;​ Comité français UICN; Levrel 2007).
 +Actuellement,​ il existe de fortes tensions concernant les usages pour un même espace (conservation de la biodiversité,​ développement des besoins en terres agricoles ou urbanisation). Les enjeux relatifs à la compréhension des interrelations entre écosystèmes et de leur impact sur le fonctionnement de la biodiversité apparaissent particulièrement cruciaux. Ceci est particulièrement vrai près des zones urbaines, où il s’agit de concilier ces activités, le souhait étant de rapprocher zones agricoles et urbaines pour réduire les dépenses énergétiques,​ et les zones urbaines des espaces naturels pour optimiser la qualité de vie. Or jusqu’à présent les relations entre activités anthropiques et biodiversité ont principalement été étudiées de manière isolée au sein de chacun de ces écosystèmes (écologie urbaine versus écologie des agrosystèmes). Ainsi l’extension de cet écotone et l’influence des pressions associées au milieu urbain (telles que les pollutions sonores, lumineuses ou chimiques) sur la biodiversité des milieux agricoles et semi-naturels restent très peu évalués. Ceci est particulièrement vrai pour la lumière artificielle,​ qu’elle soit émise sous forme de larges halos lumineux par les grandes agglomérations au-dessus des milieux agricoles et semi-naturels périphériques ou bien localement au coeur des espaces naturels.
 +
 +{{:​rapport_stage_final_vanille_thullier.pdf|}}
  
chauve-souris.txt · Dernière modification: 2016/06/07 10:24 par lemstephane